Frelon asiatique

Home / Frelon asiatique

Ce programme bénéficie du soutien du Conseil Départemental d'Ille et Vilaine
Ce programme bénéficie du soutien du Conseil Départemental d’Ille et Vilaine

logo info

Fin de période frelon asiatique . 

La fin du mois de novembre signifie le déclin des colonies de frelon asiatique. A compter du 27 novembre les demandes de traitements ne seront plus prises en charge financièrement. En effet, l’état actuel des colonies ne justifie plus une dépense publique car même si les nids contiennent encore quelques frelons, il ne s’agit généralement que d’ouvrières en fin de vie. Seules les demandes concernant des nids situés à moins de 3 mètres de hauteur pouvant présenter une  dangerosité potentielle seront étudiées jusqu’au 4 décembre.

A partir du 28 novembre, les interventions réalisées sur demande expresse et motivée des détenteurs privés seront à leur charge financière sauf dispositions spécifiques décidées localement.

 

 

Baromètre 2020

Barometre octobre

 

31 mars 2020 :

Démarrage de la saison frelon asiatique 

Les premiers nids sont déjà signalés en Ille et Vilaine. Malgré les mesures de confinement qui compliquent les prises de décisions locales de prise en charge financière, l’équipe de la FGDON35 met tout en oeuvre pour que le dispositif départemental de gestion des foyers soit opérationnel.

Les partenaires habituels de ce programme (communes, communautés de communes et conseil départemental sont mobilisés pour assurer la continuité des mesures de lutte.

Le premier nid de frelon asiatique de la saison 2019 a été détruit le lundi 1er avril sur la commune de Baulon.
Nid primaire de frelon asiatique
Les mois d’avril et mai correspondent à l’installation du nid primitif, la reine est seule et très vulnérable pendant cette période

Que faire lors de la découverte d’un nid de frelon asiatique?

- Ne pas engager une destruction seul au risque de se mettre en danger et de rater l’intervention.

- Mettre en place un périmètre de sécurité limitant l’accès autour du nid

- Se rapprocher de sa Mairie, de sa Communauté de Communes, ou de la FGDON35 afin d’authentifier le cas et d’organiser la destruction avec un professionnel (prise en charge financière possible selon les communes et les communautés de communes)

Prestataires référencés pour la destruction des nids :

(conditions d’interventions disponibles dans votre Mairie ou votre Communauté de Communes selon l’engagement local)

ou sur simple appel au 02.23.48.26.32

Cliquez sur le tableau, ci-dessous

tarification 2020

Une saison 2019 historiquement calme

Le nombre global de nid traité en Ille et Vilaine depuis le début du mois d’avril affiche une baisse très sensible  vis à vis de 2018 soit 52% d’interventions en moins.

Il semble admis que les années qui connaissent un épisode caniculaire en juin/juillet soient défavorables au développement du frelon asiatique. Le caractère cyclique semble bien rattaché aux phénomènes climatiques.

Il est vraisemblable que le nombre de foyers traités dans l’année impacte peu le potentiel de foyers de l’année suivante mais que ce sont les conditions météorologiques de juin/juillet qui déterminent le niveau de réussite des nouvelles colonies. Cependant le principe de détruire tous les nids signalés en temps réel limite considérablement le nombre de frelons présents dans l’environnement tout au long de la saison, limitant ainsi l’atteinte aux pollinisateurs et le risque lié à la santé publique.

 

 

baromètre 2019

 

Bilan 2018

Avec 6186 nids traités au cours de la saison, nous faisons face à l’année la plus difficile depuis l’apparition du frelon asiatique en Ille et Vilaine. cette situation est d’autant plus difficile à expliquer quand on se rappelle la forte baisse constatée en 2017 … Toujours est-il que ce phénomène généralisé sur le Grand-Ouest s’explique probablement par des conditions météorologiques des plus favorables. Un niveau d’ensoleillement record et une grande linéarité dans les températures apportent visiblement des conditions de développement optimales au frelon asiatique.

Pour rappel les très fortes chaleurs de juin 2017 avaient compromis son développement pour le reste de la saison.

La soutien de toutes les collectivités partenaires est à souligner car l’effort financier a été important du côté des communautés de communes et des communes impliquées.

Sans traitement, ces 6186 nids auraient été à l’origine de situations très difficiles à gérer, tant sur le plan du risque encourue pour la santé publique que sur l’impact global sur les abeilles et l’apiculture.

Le plan de lutte départemental permet l’élimination systématique des colonies de frelon asiatique au fur et à mesure de leurs découvertes, évitant ainsi un trop grand nombre de frelons dans notre environnement à l’automne, époque où les nids sont à leur apogée.

 

Click here to change this text

Leave a Reply

Your email address will not be published.