Frelon asiatique

Home / Frelon asiatique

Démarrage de la saison 2018

Les premiers nids ont été détectés en Ille et Vilaine aux alentours du 17 avril à l’occasion du premier épisode de chaleur.

Au 1er juin, la plupart des foyers signalés font la taille d’une orange et la première génération d’ouvrières commence à apparaître.

Sur la période du 1er avril au 31 mai 2018, il a été détruit 298 foyers en Ille et Vilaine contre 269 en 2017 à la même période.

Le nord du département semble plus impacté que le sud.

Évolution attendue

Courant Juin les nids vont tripler de volume et voir apparaître plusieurs générations d’ouvrières.

Il devient donc délicat de les approcher et les risques de piqûre, à leur contact, augmentent sensiblement.

Un bilan statistique sera disponible prochainement pour la période avril et mai.

Que faire lors de la découverte d’un nid de frelon asiatique?

- Ne pas engager une destruction seul au risque de se mettre en danger et de rater l’intervention.

- Mettre en place un périmètre de sécurité limitant l’accès autour du nid

- Se rapprocher de sa Mairie, de sa Communauté de Communes, ou de la FGDON35 afin d’authentifier le cas et d’organiser la destruction avec un professionnel (prise en charge financière possible selon les communes et les communautés de communes)

Prestataires référencés pour la destruction des nids :

(conditions d’interventions disponibles dans votre Mairie ou votre Communauté de Communes selon l’engagement local)

ou sur simple appel au 02.23.48.26.32

Cliquez sur le lien, ci-dessous

Liste des prestataires frelon asiatique

Évaluation du piégeage de printemps

Les expériences locales de piégeage du frelon asiatique font l’objet d’une évaluation pour déterminer :

- Les critères d’efficacité

- L’impact réel sur la formation des nids

- L’impact sur les espèces non recherchées

Il est indispensable de déclarer son bilan de captures, vous pouvez le faire en quelques clics en remplissant le questionnaire en ligne, ci-après :

Enquête piégeage frelon asiatique 2018

 

Baromètre statistique 2017 :

Les chiffres de la première période faisaient craindre une progression sensible du nombre de nids en 2017 mais la seconde période a vu le nombre de signalement chuter sur la totalité des territoires.

Sans certitudes, il est possible d’avancer les hypothèses suivantes :

- La couverture désormais quasi systématique du département par des dispositifs locaux de financement et la formation étendue de référents communaux permet une gestion plus efficace et anticipée des foyers primaires.

- Le territoire de l’Ille et Vilaine étant couvert à plus de 90% par des systèmes communaux ou intercommunaux de prise en charge, on peut penser que l’espèce frelon asiatique  commence à souffrir des destructions systématiques liées au dispositif de lutte collective.

- Le piégeage généralisé autour des ruchers au printemps limite l’installation de foyers.

Click here to change this text

Leave a Reply

Your email address will not be published.